Integration des activités de prévention de la transmission mère-enfant du VIH au niveau District Sanitaire : expérience dans quatre districts sanitaires au Burina Faso


LT Ouédraogo, V Pietra, SG Conombo, F Zampaligré, NG Touré, J Simpore, IP Compaoré, S Pignatelli ;
Burkina Médical, 2003, (6), 1 : 91-98.

RESUME
Le Burkina Faso a, face à une séroprévalence du VIH de 6.5% dans le sous-groupe des femmes enceintes, élaboré au cours de l’année 2000 un programme national de prévention de la transmission mère-enfant du VIH (PTME/HIH). Le cadre de mise en ouvre de ce programme est le district sanitaire, entité opérationnelle décentralisée du système de santé burkinabé. Dix-neuf mois après le début des premières activités, les auteurs se proposent de 1°) décrire les stratégies d’implantation du programme PTME/VIH appliquées ; 2°) présenter les forces et faiblesses de ces stratégies ; 3°) analyser les difficultés rencontrée.
La principale stratégie appliquée pour l’implantation du programme a tété son intégration dans le paquet d’activités des centres de santé maternelle et infantile. Les propositions de prestations de PTME/VIH étaient faites au cours de la consultation prénatale. En appui à cette stratégie centrale, un renforcement des capacités a été opéré à travers la formation du personnel, le réaménagement et l’équipement des services, la fourniture en réactifs pour le dépistage sérologique du VIH et des ARV pour réduire la PTME/VIH.
Sur la période considérée, quatre districts sanitaires ont pu proposer l’ensemble du paquet de prestation PTME/HIV à 8605 femmes enceintes. L’adhésion de ces femmes au dépistage a été de (24.8% et 215 (10.1%) ont été dépistées séropositives. Parmi ces femmes infectées, 167 (77.7%) ont été suivies et 48 (22.3%) ont été perdues de vue. Des 65 femmes qui ont déjà accouché, 53 (81.5%) ont reçu un protocole ARV complet avec leurs bébés. L’allaitement exclusive étaient pratiqués respectivement par 41.6% et 44.2% tandis que l’alimentation mixte était de 14.2%
Pour réussir l’intégration de la PTME/VIH au niveau district, il est nécessaire de renforcer les compétences des prestataires, d’améliorer l’équipement des formations sanitaires et de mettre en place un système de monitorage et un plan communication efficaces.
Mots-clés : PTME/VIH - Système de santé - District sanitaire - Intégration - Burkina Faso



Appel à candidature pour le recrutement d’experts, animateurs d’ateliers de (...)

Code d’Ethique et de Déontologie des Enseignants-chercheurs du Burkina (...)

Copyright LaBioGene 2013 - 2014